Situation de la profession de naturopathe en France

En France, la profession de Praticien de Santé Naturopathe n’est pas réglementée. Toutefois, le naturopathe est libre de pratiquer son art dans la mesure où il ne procède à aucun acte médical (diagnostic ou traitement de maladies), la naturopathie n’étant pas un « acte médical » (article L 4161-1 du Code de la Santé Publique).Il n’existe donc pas de diplôme d’état aujourd’hui en France, seuls la qualité de l’enseignement, la durée des formations, et le respect éthique et déontologique, permettent d’orienter le choix de ceux qui souhaitent s’engager dans ce métier d’avenir. La FENA, Fédération française de naturopathie, rassemble plusieurs écoles et soutient toutes les initiatives en vue de la reconnaissance de la profession auprès des instances nationales et européennes.

Déontologie

La santé n'est pas un service marchand

C'est ce que déclare le Centre National des Profession de Santé (CNPS).

La santé, ajoute l’intersyndicale, « ne doit pas être considérée comme un "service" au sens où l’entend la Commission européenne et pour lequel toutes les restrictions pourraient être levées au nom des pratiques concurrentielles ». « La santé est un secteur à part qui n’a rien de commun avec le secteur marchand », insiste le CNPS qui cite l’interdiction du recours à la publicité, les missions de service public comme la permanence des soins et les tarifs fixés avec l’assurance-maladie, excluant la concurrence par les prix.

En accord avec cet état d'esprit, je souhaite préciser que la création de ce site internet n'est pas fondée sur des critères "marketing", mais sur la volonté d'éclairer le public sur ma façon d'envisager et d'exercer la naturopathie, et le cas échéant de faciliter une prise de contact et un RDV. 

Il peut être tentant de se laisser abuser par un beau site internet, de d'élégants outils de communication. Mais ils ne garantissent en rien le savoir-faire et le savoir-être du praticien de santé. La meilleure façon de vous faire une idée personnelle, c'est de rencontrer la personne.

Charte de la profession et code de déontologie

En tant que professionnel, je suis soumis au secret et à la confidentialité.

Aesculape, l’école où je me suis formé, est adhérente à la Féna (Fédération française des écoles de naturopathie). La Féna est associée à l’OMNES (Organisation de la médecine naturelle et de l’éducation sanitaire). Tout adhérent à la Féna s'engage à respecter une charte commune et un code de déontologie.

Extraits de la Charte :

Art. 1 : La naturopathie est la philosophie, l’art et la science fondamentale englobant l’étude, la connaissance, l’enseignement et l’application des Lois de la vie afin de maintenir, recouvrer ou optimiser la santé par des moyens naturels.

Larousse Médical éd. 1995 / revu 2000 : Naturopathie : « Ensemble des pratiques visant à aider l’organisme à guérir de lui-même par des moyens exclusivement naturels. La naturopathie repose sur une théorie selon laquelle la force vitale de l’organisme permet à celui-ci de se défendre et de guérir spontanément. (…) »

Art. 9 : La naturopathie fait sienne la définition de la santé exprimée ci-après par l’OMS : « Un état de complet bien-être physique, moral et social ».

Art. 15 : La naturopathie est donc essentiellement une œuvre d’éducation pour la santé et de redressement d’un terrain en déséquilibre humoral, énergétique et psychologique par une approche globale de l’hygiène de vie.

Art. 16 : La naturopathie et ses praticiens souhaitent une collaboration respectueuse de toutes les professions médicales et de santé.

Art. 18 : La naturopathie et ses praticiens ne se trouvent en aucun cas en contravention avec la législation sur l’exercice illégal de la profession de médecin. La pratique de la naturopathie exclut en effet totalement le diagnostic médical clinique de maladie et l’intervention symptomatique consécutive. (…) La naturopathie œuvre aussi dans l’accompagnement des dysfonctions et des déséquilibres, de façon à harmoniser les fonctions vitales, notamment immunitaires, énergétiques et psychologiques.

 

Extraits du Code de déontologie :

Art. 2 : Le praticien de santé naturopathe s’impose comme devoir essentiel la protection de la vie, de la personne humaine et de son environnement.

Art. 4 bis : Le naturopathe se doit d’entretenir et de perfectionner ses connaissances via un système de formation professionnelle continue.

Art. 5 : Le secret professionnel institué dans l’intérêt des consultants est de rigueur et s’impose au naturopathe. Il comprend tout ce qui a été porté à sa connaissance dans l’exercice de ses fonctions.

Art. 7 : Le naturopathe ne peut aliéner son indépendance professionnelle sous quelque forme que ce soit.

Art. 22 : Le naturopathe n’interviendra en aucun cas en lieu et place du médecin pour ce qui concerne le diagnostic ainsi que pour toute pathologie infectieuse, lourde ou lésionnelle.

Art. 35 : Le naturopathe ne s’autorisera jamais à modifier ou supprimer un éventuel traitement médical en cours.